Dates : du 03 au 18 Décembre 2011.

L'artiste Leslie Martinelli développe différents projets de nature sculpturale, reposant sur une mise en espace de dispositifs, interventions, sculptures ou vidéos. Son approche s’établit dans un rapport au cinéma, à la perception, au mouvement, à la lumière, au son, et prend corps à travers des dispositifs qui laissent place à des phénomènes poétiques. C'est à travers des rapports de tension que se manifeste la fragilité de leur présence. Il en émerge une vibration, le mouvement se construit, une dynamique se crée et donne naissance à une respiration, une percée, un silence.

Ce n'est pas la première fois que le 38 s'associe avec Leslie Martinelli. Celle-ci avait déjà participé à l'événement All Hell Broke Loose organisé par nos soins.

Elle y proposait deux pièces. Une projection blanche dont le spectre de couleur se décompose à travers les pâles d'un ventilateur, ainsi q'un projecteur Super 8 posé sur une table, devant une fenêtre ouverte. Sur le projecteur, la bobine de film a été remplacée par du fil de pêche. Celui ci est tendu vers l’extérieur et s’échappe par la fenêtre. Au bout du fil, une petite led attachée à des ballons gonflés à l’helium disparaît dans le noir de la nuit. La petite led devenue étoile se meut dans le ciel, étrangement. Cette lumière semble résister, au loin, résidu d’un film possible, évadée dans les airs pour ne devenir qu’un point.

Haut de page

38 Quai Notre-Dame asbl